Capital de la Tunisie, la ville de Tunis est localisée géographiquement sur une petite colline à proximité d’un lac portant le même nom. À seulement quelques dizaines de kilomètres de la méditerranée, elle est l’une des destinations les plus prisées d’Afrique. À la croisée des vestiges de l’empire ottoman et de l’occupation musulmane, les touristes sont balancées entre deux figures architecturales controversées. Amateurs de sites historiques et culturels ou aventuriers en quêtes de rencontres humaines, personne ne se sera déçu du voyage. Abritant un total de deux sites classés patrimoine mondial, c’est une destination à ne pas rater.

Le quartier idéique de Sidi Bou Saïd

En commençant leurs périples, les touristes veulent avant tout s’émerveiller devant ce quartier phare et de renommée internationale. C’est la première destination à laquelle tout le monde s’attarde. Il faut avouer que c’est un vrai délice pour les yeux. Pour la petite histoire, trois peintres sont respectivement Paul Klee, August Macke et Louis Moilliet, voyageant dans la région en 1914, sont restés sans voix devant ce spectacle harmonieux de couleur. Entre les portes bleues et les bâtisses vêtue d’un blanc lumineux, il y a eu de quoi être abasourdi. À partir de ce moment, Sidi Bou Saïd a attiré l’attention du monde et l’atmosphère qui règne est tout simplement indescriptible. Charmé et enivré par les infrastructures inédites adossées aux falaises, touristes et visiteurs contemplent une vue panoramique sur le littoral.

La Ville Nouvelle de Tunis et ses merveilles

Contrairement aux allures de labyrinthe de la Médina, la ville nouvelle de Tunis est comme son appellation l’indique un lieu développé plus récemment, lors de l’occupation française. Idéal lors de ballades ou d’escapade nocturne en amoureux, l’avenue Habib Bourguiba affiche un paysage calme et propice au batifolage. Avec ces magnifiques palmiers et eucalyptus, une ligne droite se voit tracée jusqu’à la place de l’indépendance. D’un point de vue esthétique, on est loin du tumulte visuel de Carthage. Entouré par un paysage architectural unique, laissez-vous bercer par un mélange ambigu de style européen colonial et moderne. Entre les bâtiments gouvernementaux et la pyramide inversée lié à l’hôtel du lac, le clos du spectacle se présente à travers la tour de l’horloge, témoignage vivant de l’image contemporaine de la Tunisie.

La Goulette en guise d’apothéose

Considéré comme étant la banlieue du port de la capitale, à une certaine période de l’histoire, elle fut une plaque tournante des échanges commerciaux entre pays. Occupée par l’empire Ottoman, elle était une zone stratégique prospère qui a essuyé bien des batailles. Ce n’est que bien plus tard que la Goulette fut exploitée en tant que port à proprement dit. En raison de l’ensablement du lac de Tunis, les navires n’y avaient plus accès. Un vrai site historique de grande valeur patrimoniale, il abrite plusieurs forts. Sinon, si vous êtes plutôt adepte des excursions et découvertes plus terre-à-terre, une longue route portière permet d’admirer la mer et d’inspirer l’air marin. Certains préfèrent gambader le long des plages entre famille ou entre amis. Et pour vos déplacements, vous pouvez envisager la location de voiture à Tunis. À présent, il ne vous reste plus qu’à réserver votre vol et préparer vos valises.